Résultat 24H Moto Le-Mans France les 16/17 et 18 avril 2010

La Kawasaki N°11 du team GSR remporte les 24 H du Mans moto

24 heures du Mans Moto: C'était l'année Kawasaki !

Onze ans après son dernier succès, Kawasaki a renoué dimanche de manière magistrale avec la victoire aux 24 heures du Mans, en dominant quasiment de bout en bout la 33e édition de l'épreuve, la dernière à se disputer au printemps avant de passer à l'automne en 2011.

Classement complet catégorie EWC
1 7 YAMAHA AUSTRIA RT Yamaha 727
2 111 HONDA FRANCE Honda 722 5 T
3 1 SUZUKI ENDURANCE RT Suzuki 716 11 T
4 69 RT RACING TEAM Suzuki 709 18 T
5 41 RAC 41 - CITY BIKE Suzuki 696 31 T
6 11 TEAM GSR KAWASAKI Kawasaki 695 32 T
7 8 BOLLIGER TEAM Kawasaki 692 35 T
8 44 NO LIMITS Suzuki 685 42 T
9 5 AMADEUS X-ONE Yamaha 678 49 T
10 21 RMT 21 RACING TEAM Honda 672 55 T
11 96 CROSS ROADS KTM 555 172 T
Meilleur tour : Honda France (7ème tour) 1:38.242 153,356km/h


Classement complet catégorie SST
1 72 JUNIOR TEAM SUZUKI LMS Suzuki 703
2 95 QATAR ENDURANCE RT Suzuki 703 0:20.888
3 27 TRT27 / BAZAR 2 LA BECANE Suzuki 692 11 T
4 24 3D ENDURANCE MOTO Kawasaki 689 14 T
5 50 TEAM MOTORS EVENTS Suzuki 672 31 T
6 100 TEAM ENDURANCE MOTO Suzuki 671 32 T
7 75 STAND 41/ADRENATEAM Suzuki 667 36 T
8 66 RACING TEAM SARAZIN Kawasaki 651 52 T
9 39 ATOMIC MOTO SPORT Kawasaki 649 54 T
10 87 R2CL Suzuki 648 55 T
11 176 X-TREM BIKE Yamaha 643 60 T
12 78 MOTO 78 Honda 641 62 T
13 77 CORDOBA PAT. HUM. Kawasaki 621 82 T
14 47 H2A ENDURANCE Suzuki 599 104 T
15 84 MARKOS SUZUKI SERBIAN Suzuki 596 107 T
Meilleur tour : Junior Team Suzuki LMS (8ème) 1:40.496 149,916km/h


Abandons
EWC 18 TEAM 18 SAPEURS-POMPIER Suzuki 538
EWC 63 MICHELIN POWER RESEARCH Honda 430
SST 15 SH TECHNOLOGIE Yamaha 384
SST 57 TEAM LTG 57 - ZONE ROUGE Yamaha 378
EWC 59 TEAM ALF S Kawasaki 368
EWC 14 BK MACO MOTO RACING Yamaha 361
SST 33 TEAM ENDURANCE 33 Yamaha 335
OPEN 45 METISS JLC MOTO Metiss 317
EWC 110 AM MOTO RAC COMPETITION Suzuki 301
EWC 55 NATIONAL MOTOS Honda 295
SST 116 FRT (Full Gas RT) Kawasaki 245
EWC 119 SLIDER ENDURANCE Yamaha 221
SST 56 SELECT MACHINES Honda 198
SST 53 JPP RACING Suzuki 162
SST 141 TEAM REPAIR MOTOS 41 Yamaha 154
EWC 411 MCS RACING Suzuki 125
SST 35 LMR RACING Yamaha 77
EWC 3 PHASE ONE ENDURANCE Yamaha 47
EWC 94 YAMAHA FRANCE - GMT 94 Yamaha 10

REVIVEZ LA COURSE HEURE PAR HEURE

dimanche 18 avril 2010

15 h 00. La Kawasaki N.11 remporte les 24 heures du Mans Moto.

 En tête depuis hier (17 h 22) la Kawasaki N.11 du team GSR, pilotée par le trio Da Costa/Four/Leblanc, a logiquement remporté la 33e édition des 24 h du Mans moto avec une avance de 11 tours sur la Yamaha N.1 de l’Australian Racing Team pilotée par le trio Jerman/ Martin/Giabbani et 15 sur la Suzuki N.41 du RAC 41 City-Bike pilotée par le trio Junod/ Black/Depoorter

 14 h 05. La Yamaha N.1 toujours en proie à des problèmes de surchauffe. De retour au stand les mécaniciens ont cherché à faire baisser la température du moteur en proie à des surchauffes depuis le milieu de la nuit. L’équipe devrait tout de même gérer la fin de la course afin de conserver sa deuxième place.

 14 h. La Kawasaki fonce vers la victoire. A une heure du terme de la course la Kawasaki N.11 était toujours en tête après plus de 790 tours de course. Pas de changement pour la deuxième place qui est occupée par la Yamaha N.1 alors que la trosième place est elle toujours occupée par la Suzuki N.41 du RAC 41 City-Bike.

 12 h 40. Damian Cudlin , le plus rapide en piste, poursuit sa remontée. La Honda N.99 toujours détentrice du record du tour ( Lagrive) poursuit sa remontée et peut encore espérer une place dans le top 15. L’australien Damian Cudlin est le seul à enchaîner les tours en 1’41 .

 12 h 00. Kawa toujours en tête, le podium change. La Honda N.55 a dû s'arrêter et a laissé sa troisème place. C'est d'abord l’équipe Bolliger Team Switzerland qui en a profité avant d'être victime d'une panne d'embrayage. C'est la Suzuki N.41 du RAC 41 City-Bike qui prend la troisème place. On dénombre désormais 19 abandons à 3 heures de l’arrivée.

 10 h 44. Changement de leader en Superstock suite à un accrochage. Nouveau coup de théâtre : le leader de la catégorie Superstock est pris dans un accident. Gerald Muteau qui pilotait la Suzuki N.50 et Emeric Jonchière sur la Honda #55 se touchent. La Suzuki N.95 passe en tête des Superstock. Vincent Bocquet repart au guidon de la N.5 avec trois tours de retard sur la N.95 et parvient à sauver la 2e position de sa catégorie.

 10 h 00. Kawasaki s’échappe, triplé Suzuki en Superstock. La nuit a tranché et la Kawasaki N.11 caracole en tête. La Yamaha N.1 perd régulièrement du terrain lors des arrêts au stand, à cause de problèmes de surchauffe. En Superstock, ce sont toujours trois Suzuki qui font la course en tête.

 09 h 30. Nouveau record du tour. Matthieu Lagrive a repris le meilleur tour en course à Sébastien Gimbert au petit matin en bouclant le circuit Bugatti en 1’37.943 au guidon de sa Honda 1000 CBR #99 du Team BMP Elf 99 Racing Team.

 9 h 00. La piste nettoyée. La course a été neutralisée pendant une vingtaine de minutes dimanche peu après 09h, afin de permettre le nettoyage de la piste à la suite de la chute d'un concurrent, la 2e neutralisation depuis le départ de l'épreuve. La voiture de sécurité est entrée en piste au 631e tour après la chute de la Suzuki N.100 pilotée par Alexandre Lagrive, sans gravité pour ce dernier.

 8 h 00. Beaucoup de chute cette nuit, mais classement inchangé. Après 17 heures de course, la Kawasaki n°11 pointe toujours en tête devant la Yamaha Austria et la Honda n°55 du National Moto. Au course de la nuit, les chutes se sont multipliées. La Kawasaki n°11 de tête n’a pas échappé à la règle. Elle conservait la tête de la course suite à un arrêt prolongé de la Yamaha n°1. La Honda n°55 connaîssait elle aussi une grave alerte suite à un début incendie. La course s'achevait pour la BMW n°17. Les positions se resserraient en tête, le Team 18 Sapeurs Pompiers pointait malgré une grosse frayeur (souci sur la roue arrière). La Yamaha du GMT 94 pointe en 7e position.

Le classement à 8 h

En Championnat du Monde d’endurance

1 – la #11 du GSR Kawasaki

2 – la #1 du Y.A.R.T

3 – la #55 du National Motos Honda

4 – la # 8 du Bolliger Team

5 – la #18 du team 18 Sapeurs Pompiers

En Super Stock

1 – la #50 du Team Motor Events

2 – la #95 du Q.E.R.T

3 – la #5 du Team X-ONE

4 – la #27 du TRT27 / Bazar 2 La Becane

5 – la #67 du COLEXON RACING

 2 h 00. La Kawa n°11 trace la route dans la nuit mancelle. Le classement. 1. Da Costa/Four/Leblanc (Kawasaski N.11) 382 tours ; 2. Jerman/ Martin/Giabbani (Yamaha N.1) à 1 tour ; 3. Jonchière/Scarnato/Barrier (Honda N.55) à 4 tours ; 4. Moliner/Brière/Tangre (Suzuki N.18) à 9 tours ; 5. Saiger/Stamm/Chabosseau (Kawasaki N.8) à 10 tours.

 00 h 40. Fragilisée par une chute en début de course, la Honda n°63 abandonne. Moteur cassé.

 00 h. Après neuf heures de course il n’y a toujours pas de chagment en tête de la course. La Kawasaki N.11 continue son raid solitaire. Elle est suivie par la Yamaha N.1 (à 1 tour) et par la Honda N.55 (à 3 tours).

 23 h. Kawasaki en mal de victoire depuis 1999 trace sa route, Yamaha est en embuscade, au contraire de la Suzuki N°2 contraint à l'abandon suite à l'accident de Guillaume Dietrich.

Déjà auteur des meilleurs temps toute la semaine lors des essais, puis vainqueur de la Super Pole vendredi, la Kawasaki N.11 a confirmé toutes ses capacités et ses ambitions lors des huit premières heures de course.

 Après plus de 270 tours, la N.11 possédait une trentaine de secondes d'avance sur le YART (Yamaha Austrian Racing Team) et sa N.1, tenante du titre et championne du monde d'endurance 2009, qui maintenait l'écart.

22 h. Le classement après 7 heures de course. 1. Da Costa/Four/Leblanc (Kawasaski N.11) 250 tours ; 2. Jerman/ Martin/Giabbani (Yamaha N.1) à 1 tour ; 3. Jonchière/Scarnato/Barrier (Honda N.55) à 2 tours ; 4. Moliner/Brière/Tangre (Suzuki N.18) à 5 tours ; 5. Saiger/Stamm/Chabosseau (Kawasaki N.8) à 6 tours et 1 minutes ; 6. Junod/ Black/Depoorter (Suzuki N.41) à 7 tours ; 7. Bocquet/Humeau/Muteau (Suzuki N.50) à 7 tours et 19 secondes ; 8. Auger/Dos Santo/Chèvre (Suzuki N.110) à 8 tours ;

Victor Carrasco (Yamaha N.14) souffre d’un gros hématome à la cuisse alors que Guillaume Dietrich, plus sérieusement touché, est toujours en observation mais les jours du pilote ne sont pas en danger. Les deux pilotes étaient entrés en collision à la sortie du du virage du Garage Vert à 16h41.

20 h. Le classement après 5 heures de course. Après plus de cinq heures de course la Kawasaki du trio Da Costa/Four/Leblanc(181 tours) était toujours en tête. Elle était suivie par la Yamaha du trio Jerman/ Martin/Giabbani (à 41 secondes) et par la Honda du trio Jonchière/Scarnato/Barrier (à 2 tours).

18 h. Le classement après 3 heures de course. Après trois heures de course, la Kawasaki N.11 du trio Da Costa/ Four/Leblanc (102 tours) était toujours en tête devant la Yamaha N.1 du trio Jerman/ Martin/ Giabbani (à 33 secondes) et la Honda N.99 de Daemen/Cudlin/Lagrive (à 54 secondes).

17 h 22. La Kawasaki N.11 s'est emparée de la tête après la deuxième heure de course, profitant au mieux de la fin de la neutralisation de la course. Après 75 tours de course, la Kawasaki n°11 du trio français Da Costa-Four-Leblanc possédait une vingtaine de secondes d'avance sur la Honda n°99 de Daemen-Cudlin-Lagrive.

17 h 02. La course perd un de ses favoris. La Honda n°99 qui pointe en tête talonnée par la Kawasaki n°11. A 1 tour suivent la Honda n°55, et les Yamaha n°94 et n°1. La Suzuki n°2 n'est plus dans la course suite a son accident et pointe en dernière position. Guillaume Dietrich qui souffre de l'épaule et de la hanche est toujours pris en charge au centre médical du circuit.

16 h 44. La course a été neutralisée à la suite d'un spectaculaire accident impliquant notamment la Suzuki N.2 du SERT (Suzuki Endurance Racing Team). Double coup de théâtre aux 24 Heures du Mans après une heure et demi de course. Alors qu'elle était en tête, la Suzuki n°2 a chuté une première fois au virage du raccordement. Après douze minutes d'arrêt à son stand et au moment de son retour en piste, la machine du Sarthois Dominique Méliand, alors pilotée par Guillaume Dietrich, a été violemment percutée par la Yamaha n°14. Un accident qui a nécessité une neutralisation de la course jusqu'à 16h56. Selon les premiers éléments fournis par la direction de course, les deux pilotes souffrent des bras ou des jambes mais leur pronostic vital n'est absolument pas engagé.

16 h 39. Chute de la Suzuki n°2, la Yamaha n°1 prend la tête. La Suzuki N.2 de Guillaume Dietrich, en tête, a chuté au 51e tour, laissant la Yamaha N.1 prendre la tête, après un peu plus d'une heure de course. Dietrich a perdu le contrôle de sa machine alors que la moto du SERT (Suzuki Endurance Racing Team) possédait une vingtaine de secondes d'avance sur la Yamaha N.1, tenante du titre. Le pilote a dû donner des coups de pied dans son guidon afin de le redresser pour pouvoir ensuite rejoindre les stands. Après 53 tours, la Yahama N.1 du YART (Yamaha Austrian Racing Team) pointait en tête avec un peu plus de sept secondes d'avance sur la Kawasaki N.11 et une quinzaine sur la Honda N.99 du BMP Elf, 3e.

16 h 20. Une chute spectaculaire de la Suzuki n°75. Chute de la n°75, à son 40ème tour, Frédéric Guérin est coincé sous la Suzuki du team Adrenateam dans le Virage du Musée. Un commissaire de piste vient à son secours. Il repart mais repasse par le stand pour réparer.

15 h 52. Valse des premiers ravitaillements. Dans son 14e tour, une chute affecte la n°67 dans le Virage du Musée, sans dommage apparemment, puisque le pilote Florian Kresse est repart. Changement de pilote pour la n°1 du Yamaha Austria Racing Team repart avec Steve Martin après un ravitaillement essence. Vincent Philippe réalise le meilleur temps en 1’38.447, juste avant un ravitaillement éclair. Guillaume Dietrich repart au guidon de la Suzuki n°2.

15 h 48. Matthieu Lagrive revient fort avec sa Honda n°99. Dans le 22e tour, Matthieu Lagrive passe Gwen Giabbani sur un magnifique freinage, et lui ravi la 3ème place. Il part en chasse de Julien Da Costa et le passe dans un magnifique extérieur au virage du Musée.

15 h 40. Première chute d’un des favoris. Josep Monge sur la n°63 du MPRT part à la faute au ralentisseur du Chemin aux Boeufs. Après un tour au stand, il peut repartir.

15 h 30. Vincent Philippe creuse l'écart sur Julien Da Costa. Leader de la course, Vincent Philippe n°2 creuse l’écart et prends 5 secondes d'avance en 5 tours sur Julien Da Costa ( n°11). Gwen Giabanni (n°1), le plus rapide en course en 1’38:586, fait son effort pour remonter à la 3ème place. Il a désormais Julien Da Costa en ligne de mire.

15 h 14. Déjà deux premiers arrêts aux stands. La course vient de commencer, et dès le premier tour la n°44 du team No Limit Motor team piloté par Victor Casas revient au stand pour un souci de frein avant cassé. La Honda n°151 de la team Honda Sud Ouest, pilotée par Gaetan Barouillet rentre également pour des problèmes de freins.

15 h 10. La Suzuki N.2 pilotée par Vincent Philippe est passé devant après les six premiers tours de cette 33e édition. Placé en pole position, Julien Da Costa, sur sa Yamaha N.11, s'est fait surprendre par la Suzuki du SERT (Suzuki Endurance Racing Team), mais les deux motos roulent pratiquement roue dans roue et affichent des performances très proches, comme lors des essais.

15 h. La Kawasaki n°11 de Julien Da Costa, Olivier Four et Grégory Leblanc s'est élancée en tête des 24 heures moto. Les 55 concurrents se sont élancés sans incident, sous un soleil généreux.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×